FacebookTwitter

Le marketing, c’est facile !

Share On GoogleShare On FacebookShare On Twitter

Ça faisait longtemps que je n’avais pas pris le temps de pondre un article sur mon métier. Et comme en ce moment, j’ai du mal à me mettre sérieusement à un roman, c’est une belle occasion.

J’ai encore été attiré par le titre d’un blog pour auteurs sur Facebook ce matin. Encore un auteur qui nous dit que si on veut vendre des livres il faut faire du marketing et que c’est pas compliqué.

Quand je lis ce genre d’article, j’ai envie d’hurler, tout simplement. Le marketing, c’est facile, la pub et la communication, c’est simple. Si c’est si simple, d’ailleurs, pourquoi ces auteurs ne sont pas numéro un des ventes ? Pourquoi quand je parle d’eux autour de moi, personne ne les connait ?

 

Je ne pense pas que le marketing (et toutes ses branches) soit facile. La théorie du marketing est en effet assez simple à comprendre. Mais appliquer les concepts du marketing au marché du livre n’est pas évident du tout (ni à aucun marché en réalité). On peut vous expliquer tout ce qu’on voudra sur l’importance de bien choisir ses mots clés par exemple, ça ne change pas que si on écrit de la fantasy avec des dragons et des sorciers, nos mots clés seront certainement les mêmes que la plupart de nos confrères qui écrivent la même chose que nous. Certes, on pourrait choisir un mot clé hyper rare, mais si même les lecteurs ne le connaissent pas, c’est se tirer une balle dans le pied.

Régulièrement, je vois des articles qui nous parlent de telle ou telle méthode marketing géniale. Je crois sincèrement que toutes les méthodes sont bonnes, en réalité. Il est évident que la pub c’est une bonne solution pour vendre et se faire connaître. Il est clair qu’avoir des mots clés pertinents, c’est une bonne chose et qu’un prix cohérent par rapport à la concurrence nous permet un bon placement. Je suis tout aussi convaincu que la qualité de la couverture va jouer, tout comme une bonne mise en page, etc. Plus encore, les avis sur les réseaux sociaux vont nous permettre d’être vu et plus on en aura mieux ce sera.

Mais on ne vend pas des machines à laver. On vend des histoires ! Une belle fiche technique ne suffira pas à convaincre le lecteur potentiel de mettre 15 ou 20€ dans un livre !

Attention ! Je ne dis pas « arrêtons de faire du marketing », loin de là. Ce que je veux dire, c’est que c’est loin d’être aussi simple que d’appliquer une recette trouvée dans le dernier bouquin à la mode. D’ailleurs, si c’était le cas, il n’y aurait probablement pas autant de méthodes différentes pour faire la même chose (vendre) et tout le monde réussirait à vendre des quantités phénoménales de livres.

En clair : oui, les méthodes marketing son souvent d’une simplicité enfantine, mais réussir à en faire quelque chose d’efficace n’est pas si simple.

Exemple : je lis partout que les pubs Facebook c’est super efficace et pas cher. C’est vrai. Je suis certain que les gens qui ont vu mes pubs sont des lecteurs de ma branche et je suis également sûr d’avoir bien défini ma cible (mon personna comme c’est la mode de dire en ce moment). Et pour ça, comparativement à de la pub dans un magazine ou dans le métro, je paie vraiment peu. Seulement les résultats sont à la hauteur de ma dépense, car les gens ne viennent pas sur Facebook pour acheter ou être démarchés. Pourtant, j’ai quand même voulu tester et j’ai dépensé plusieurs centaines d’euros en publicité Facebook. Résultat… j’ai eu une vente dont la période correspond à une publicité (parce que j’en ai testé plusieurs aussi). Impossible d’ailleurs d’être vraiment sûr que ce soit lié.

En 2019, à ce jour, j’ai vendu 208 livres et seulement 10% sur internet. Tout le reste c’était en salon.

Ça ne prouve pas que le marketing ça ne marche pas. Ça prouve simplement que même en appliquant le plus scrupuleusement possible les méthodes, je ne parviens pas à décoller. Le marketing n’est pas aussi simple qu’on le prétend. Ou alors, c’est une question de moyen. Si au lieu de dépenser plusieurs centaines d’euros sur Facebook j’avais investi plusieurs milliers, est-ce que les résultats auraient été différent ? Certainement. Mais aurait-ce été suffisant pour rembourser mes dépenses ?

Je pense que je ne suis pas près de le savoir, j’ai pas assez de trésorerie pour tenter l’expérience ^^

Et vous, quel est votre avis sur la question du marketing ?

2 Comments

  1. Bonjour et merci pour ce retour. Pour l’instant, et malgré de nombreux essais, je n’ai pas eu de résultats positifs avec les Facebook ads. Mais les paramètres sont tellement nombreux…
    Je relance une campagne début septembre.
    Bien à vous

    • Farence

      30 août 2019

      Post a Reply

      Bonjour,
      J’ai discuté avec quelques auteurs contents des Facebooks ads car ils arrivaient à vendre, mais jamais beaucoup, et les plus nombreux sont les mécontents. Tenez-moi au courant de vos prochains essais si ça s’améliore :)

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *