FacebookTwitter

Sur la route de Caïn – Ep 4

Share On GoogleShare On FacebookShare On Twitter

Et si on parlait des personnages de Caïn ?

Ce roman que je prépare base une grande part de son intrigue sur le suspens : savoir ce qu’il se passe dans ce centre pour enfants. Mais le personnage principal, le fameux Caïn, lui, n’a pas la moindre idée de ce qu’il se passe là-bas. Et, bien souvent, c’est par ses yeux que l’action est vécue.

Ceux qui ont l’habitude de me lire savent que je ne suis pas du genre à faire de longues descriptions. Dans certains de mes textes, les personnages n’ont même pas de description physique. Ce roman ne fera pas exception : il y aura peu de descriptions.

Du coup, les personnages devront réussir à transmettre un maximum d’émotions. Lors d’une de mes premières bêta lectures, on m’a justement fait remonter le fait que Caïn manquait un peu de personnalisation au tout début. Cela a donc bien sûr été corrigé.

Ce nouveau venu dans le centre n’a que six ans. C’est un surdoué, certes, mais son vocabulaire et ses expressions devaient aussi correspondre au maximum. Là, je dois avouer, que ça été un côté sympa du travail. Écrire et décrire des gamins a été fun a bien des moments.

J’ai aussi une poignée d’adultes, moins nombreux mais plus présents que la plupart des mioches, il fallait aussi travailler un peu leur personnalité. Car ils sont tous différents et parfois en désaccord. On a Lina, par exemple, une animatrice de jour, toujours souriante et très attachée aux enfants. Elle représente l’archétype de la nounou. Parmi ses collègues, Jake, est pratiquement à l’opposé. Il s’occupe des gamins mais c’est un boulot pour lui, pas une passion. En revanche, sa collègue qui fait la nocturne, Coralie, le passionne ^^

Cette dernière, Coco pour les intimes, est une perle avec les gamins, mais refuse de travailler à d’autres moments que la nuit. Elle montre une capacité incroyable à se détacher des petits alors que chaque départ est toujours un déchirement pour les autres. Bref, une petite palette de personnages à faire évoluer, comme dans tous les romans. Et comme dans tous les romans avec de nombreux persos, certains ont été mis de côté. Pas toujours volontairement.

Clémentin, par exemple, n’était pas du tout exploité. Pas même indirectement. Je le nommais dans le premier chapitre et le traînait dans les autres comme un boulet, à se demander pourquoi je l’avais créé ! Du coup, lors de la dernière phase de correction (terminée aujourd’hui d’ailleurs) je lui ai ajouté un dialogue avec le héros.

J’ai toujours des difficultés avec les personnages. Les équilibrer en terme de présence au premier plan. Je doute qu’ils aient tous besoin d’être présents de manière égale. Je parle juste d’équilibre. Avoir un personnage avec un nom mais qui n’est jamais utilisé, ça me gêne. D’un autre côté, utilisé un personnage juste pour dire « ça y est : il a un rôle », ça se voit vite…

Le dialogue de Clémentin avec Caïn est justifié (ouf !) mais du coup, certains autres personnages n’auront finalement que peu d’utilité, voire aucune, sur l’intrigue. Alors pourquoi je les garde ?

Parce qu’ils apportent quand même du plus à l’histoire. Leur présence donne aux autres de la profondeur par les interactions non décrites qu’ils peuvent avoir. « Machine m’a dit l’autre jour… » ou bien « la dernière fois, avec truc, on a fait ceci… ». C’est tout le but des personnages secondaires, non ? Reste à savoir qui est principale et qui est secondaire. Et à ce jeu-là, mes personnages ont vite fait de se moquer de moi. J’ai, en effet, toujours un secondaire que je finis par bien trop développer et qui franchit la ligne pour passer du côté principal. Coralie est de ceux-là, d’ailleurs.

Bref, j’aime mes personnages, parfois trop, même quand je leur fais subir des horreurs. Ceux de Caïn ne sont pas épargnés, loin de là et j’espère vraiment qu’ils arriveront à émouvoir quelle que soit la forme d’émotion.

Je suppose qu’on sera fixé bientôt…

En attendant, on se retrouve bientôt pour un prochain épisode. N’oubliez pas le pouce bleu !!

Ah non, mince, on n’est pas sur Youtube 🙂

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *