FacebookTwitter

Sur la route de Caïn – Ep1

Je vais commencer une nouvelle série d’articles qui va avoir pour but de partager avec vous l’aventure de mon prochain roman. Le titre n’étant pas encore décidé, nous allons l’appeler Caïn (nom qu’il a eu sur Wattpad et qu’il a encore sur 404-factory où il est publié dans une version antérieur).

Les chroniques doivent-elles être toujours positives ?

Il est une coutume presque universelle chez les blogueurs et blogueuses littéraires, booktubeurs ou bookstagrameurs qui consistent à ne parler que des livres qu’ils ont aimés et passer sous silence ceux qu’ils n’ont pas appréciés. À première vue, cela semble une initiative plutôt sympa. Mais l’est-ce vraiment ?

Etre payé pour écrire ?

Le monde de l’édition est un monde étonnant ! L’auteur, pilier de la création d’un roman, a pour habitude de travailler dans son coin, seul la plupart du temps, et gratuitement. Sans avoir même la certitude que le manuscrit sur lequel il travaille trouvera preneur chez les éditeurs. Potentiellement, et assez souvent d’ailleurs, l’auteur travaille pour rien.

Pourquoi l’autoédition va devenir la norme ?

Il y a une vingtaine d’années, l’autoédition était un travail de titan que seuls quelques érudits pouvaient se permettre. Ça demandait également des moyens financiers assez importants. Il y a une décennie, l’impression numérique ouvrait les portes d’un nouveau monde à de très nombreux auteurs.